L’ocytocine

Introduction

 

oxytocin_illustrationL’ocytocine est un nonapeptide synthétisé dans l’hypothalamus qui permet de stimuler l’émission de lait ainsi que les contractions utérines. Elle favorise le comportement protecteur de la mère envers ses enfants.

Cette hormone se comporte dans le cerveau comme un neuropeptide. Elle inhibe la peur, renforce la confiance, l’empathie, la générosité, la sexualité, le lien conjugal et social et la réactivité au stress.

De nombreuses maladies sont associées entre autre à une carence en ocytocine : la dépression, l’autisme, certains troubles du comportement, la fibromyalgie, le syndrome de fatigue chronique, l’ocytocine possède des propriétés cardio-protectrices…..

 

L’ocytocine, « l’hormone de l’attachement entre une mère et son enfant ».

 

mother-happy-baby-istock660Au cours des premières semaines après l’accouchement, la production soutenue d’ocytocine va favoriser l’attachement mère-enfant. Il s’agit ici d’effets centraux de l’ocytocine, c’est-à-dire de modifications dans les circuits mêmes du cerveau.

Les mères qui montrent des taux augmentés d’ocytocine quand elles interagissent avec leurs enfants sont plus sensibles émotionnellement et moins compulsives, elles peuvent mieux planifier leurs tâches. Ces constatations  ont des implications dans le traitement de désordres tels que les négligences maternelles, la dépression du postpartum et la toxicomanie (1, 2, 3, 4).

acinus-mammaireL’élévation de la concentration en ocytocine provoque la contraction des muscles autour des cellules produisant le lait ainsi que des conduits excréteurs, en vue de la tétée. Les troubles de l’allaitement peuvent résulter d’une insuffisance de production d’ocytocine.

Une dose appropriée d’ocytocine par voie sublinguale, intranasale ou intramusculaire peut promouvoir la lactation si nécessaire. Si les mères allaitantes étaient encouragées et soutenues sans restriction, des doses moindres d’ocytocine seraient probablement nécessaires (5. 6, 7, 9).

 

Ocytocine et sexualité

 

oxytocin_0707Les relations amoureuses peuvent avoir un effet profond sur la santé et le bien-être tandis que l’incapacité à maintenir des liens intimes entre adultes est associée à de la détresse physique et émotionnelle.

Les taux d’ocytocine sont plus élevés chez les personnes récemment en couple comparés aux célibataires suggérant une augmentation de production d’ocytocine au cours des premiers stades d’une relation amoureuse.

Les taux d’ocytocine sont directement corrélés à l’interactivité des couples y compris leurs comportements sociaux, les sentiments  positifs, les contacts affectueux. Ces taux sont beaucoup plus bas chez les célibataires (8, 11).

Oxytocin-Love-PotionL’ocytocine est impliquée dans de multiples voies de signalisation dans le système nerveux central et périphérique et réglemente principalement la physiologie et de l’activité de la reproduction, y compris la reproduction masculine (10 ) et le comportement sexuel. Les rôles de l’ocytocine dans l’érection sont bi-phasiques avec un effet proérectile au niveau du  système nerveux central tout en inhibant en périphérie l’érection. L’ocytocine sert aussi de médiateur pour l’éjaculation et la détumescence post-éjaculatoire ainsi que pour la période réfractaire post-orgasme. L’ocytocine et son récepteur dans le système nerveux central font actuellement l’objet d’études pour le développement de nouvelles molécules  agissant sur la dysfonction érectile, l ’éjaculation précoce et le traitement du priapisme par injection intracaverneuse d’ocytocine.

L’ocytocine contribue à améliorer les liens amoureux chez les hommes en renforçant l’attractivité de leur compagne et en stimulant le circuit de récompense (12). L’ocytocine est l’hormone de la monogamie (13).

 

Ocytocine et troubles psycho-affectifs

 

depression-entourageDe nombreuses études montrent que les comportements émotionnels des parents sont associés à l’activité biologique de l’ocytocine depuis l’enfance. L’interaction de l’ocytocine avec son récepteur  permet de prédire le fonctionnement psychosocial des enfants. En effet, la modification de ce récepteur peut être à l’origine de la dépression et des troubles anxieux (14).

Les enfants de mères chroniquement déprimées présentent plus fréquemment de l’anxiété, des troubles d’ opposition. Dans les familles des mères déprimées, l’ocytocine salivaire était plus faible chez les mères, les pères et les enfants. Ces derniers montraient moins d’empathie et d’engagement social. Le récepteur à l’ocytocine était également modifié. L’effet délétère de la dépression chronique maternelle sur le comportement social de l’enfant est lié au mauvais fonctionnement du système de l’ocytocine. Une thérapie par ocytocine présente donc un intérêt certain (15).

L’autisme et la schizophrénie

123-afb-appels-autisme-psych-170_02L’autisme est une maladie complexe et mal comprise qui apparaît dans les tout premiers instants de la vie et persiste à l’âge adulte. Les personnes qui en souffrent ont du mal à communiquer avec les autres et semblent souvent vivre dans une sorte de monde intérieur impénétrable.

Le mot « schizophrénie » signifie « maladie de la scission de l’esprit ». La schizophrénie est une maladie du cerveau qui affecte la pensée, les sentiments et les émotions, tout comme les perceptions et les comportements.

Pendant la grossesse, les neurones GABA, stimulés par une concentration élevée de chlore, activent le développement cérébral. Au moment de l’accouchement, sous l’influence de l’ocytocine, cette stimulation s’effondre, les neurones GABA deviennent alors plutôt inhibiteurs, régulateurs de l’excitation électrique cérébrale. Ce rôle régulateur persiste pendant l’enfance et l’âge adulte.

L’administration d’ocytocine par voie nasale améliorait légèrement mais significativement, versus placebo, les interactions sociales de 13 enfants souffrant d’une forme d’autisme dite de haut niveau ou du syndrome d’Asperger (proche de l’autisme) (23).

Une des pistes thérapeutiques est l’administration intranasale d’ocytocine. Cette hormone améliore les relations sociales, la confiance en soi et envers les autres ainsi que la timidité (16, 17, 18, 19, 20, 21, 22).

Les troubles obsessionnels compulsifs
Des facteurs environnementaux peuvent conduire à l’hyperméthylation du gène codant pour le récepteur à l’ocytocine ne permettant donc pas sa transcription et occasionnant chez certains patients des troubles obsessionnels compulsifs (24).

 

 

Bibliographie

1. Maternal oxytocin response during mother-infant interaction: associations with adult temperament. Strathearn L, Iyengar U, Fonagy P, Kim S. Horm Behav. 2012 Mar;61(3):429-35.

2. Both oxytocin and vasopressin are mediators of maternal care and aggression in rodents: from central release to sites of action. Bosch OJ,  Neumann ID. Horm Behav. 2012 Mar;61(3):293-303.

3. Brain Oxytocin Correlates with Maternal Aggression: Link to Anxiety. Oliver J. Bosch, Simone L. Meddle, Daniela I. Beiderbeck, Alison J. Douglas, and Inga D. Neumann. The Journal of Neuroscience, 20 July 2005, 25(29): 6807-6815.

4. Maternal nurturing is dependent on her innate anxiety: the behavioral roles of brain oxytocin and vasopressin. Bosch OJ. Horm Behav. 2011 Feb;59(2):202-12.

5. Oxytocin for promoting successful lactation. Renfrew MJ, Lang S, Woolridge M. Cochrane Database Syst Rev. 2000;(2):CD000156.

6. Synthetic oxytocin and breastfeeding: reasons for testing an hypothesis. Odent MR.Med Hypotheses. 2013 Nov;81(5):889-91.

7. Patient Education Section 9. Lactation Services. Oxytocin Nasal Spray. University of Washington Medical Center. 08/2009.

8. Oxytocin during the initial stages of romantic attachment: relations to couples’ interactive reciprocity. Schneiderman I, Zagoory-Sharon O, Leckman JF, Feldman R.   Psychoneuroendocrinology. 2012 Aug;37(8):1277-85.

9. Parental oxytocin and early caregiving jointly shape children’s oxytocin response and social reciprocity. Feldman R, Gordon I, Influs M, Gutbir T, Ebstein RP. Neuropsychopharmacology. 2013 Jun;38(7):1154-62. doi: 10.1038/npp.2013.22.

10. Role of oxytocin in the ejaculatory process. Filippi S, Vignozzi L, Vannelli GB, Ledda F, Forti G, Maggi M. J Endocrinol Invest. 2003;26(3 Suppl):82-6.

11. Cumulative risk on the oxytocin receptor gene (OXTR) underpins empathic communication difficulties at the first stages of romantic love. Schneiderman I, Kanat-Maymon Y, Ebstein RP, Feldman R. Soc Cogn Affect Neurosci. 2014 Oct;9(10):1524-9.

12. Oxytocin enhances brain reward system responses in men viewing the face of their female partner. Scheele D, Wille A, Kendrick KM, Stoffel-Wagner B, Becker B, Güntürkün O, Maier W,Hurlemann RProc Natl Acad Sci U S A. 2013 Dec 10;110(50):20308-13.

13.Oxytocin modulates social distance between males and females.Scheele D, Striepens N, Güntürkün O, Deutschländer S, Maier W, Kendrick KM, Hurlemann R. J Neurosci. 2012 Nov 14;32(46):16074-9.

14. Oxytocin Receptor Gene Polymorphism (rs2254298) Interacts with Familial Risk for Psychopathology to Predict Symptoms of Depression and Anxiety in Adolescent Girl. Renee J. Thompson, Karen J. Parker, Joachim F. Hallmayer, Christian E. Waugh, and Ian H. Gotlib. Psychoneuroendocrinology. Jan 2011; 36(1): 144–147.

15. Impact of Maternal Depression Across the First 6 Years of Life on the Child’s Mental Health, Social Engagement, and Empathy: The Moderating Role of Oxytocin. Yael Apter-Levy, M.A.; Michal Feldman, M.A.; Adam Vakart, M.A.; Richard P. Ebstein, Ph.D.; Ruth Feldman, Ph.D. The American Journal of Psychiatry : Volume 170 Issue 10, October 2013, pp. 1161-1168.

16. Do delivery routes of intranasally administered oxytocin account for observed effects on social cognition and behavior? A two-level model. Quintana DS, Alvares GA, Hickie IB, Guastella AJ. Neurosci Biobehav Rev. 2015 Feb;49C:182-192.

17. An Early Postnatal Oxytocin Treatment Prevents Social and Learning Deficits in Adult Mice Deficient for Magel2, a Gene Involved in Prader-Willi Syndrome and Autism. Meziane H, Schaller F, Bauer S, Villard C, Matarazzo V, Riet F, Guillon G, Lafitte D, Desarmenien MG, Tauber M, Muscatelli F.  Biol Psychiatry. 2014 Nov 20. pii: S0006-3223(14)00887-7.

18. A Spatiotemporal Profile of In Vivo Cerebral Blood Flow Changes Following Intranasal Oxytocin in Humans. Paloyelis Y, Doyle OM, Zelaya FO, Maltezos S, Williams SC, Fotopoulou A, Howard MA. Biol Psychiatry. 2014 Oct 18. pii: S0006-3223(14)00765-3.

19. Oxytocin receptor and vasopressin receptor 1a genes are respectively associated with emotional and cognitive empathy. Uzefovsky F, Shalev I, Israel S, Edelman S, Raz Y, Mankuta D5, Knafo-Noam A, Ebstein RP. Horm Behav. 2015 Jan;67:60-5. doi: 10.1016/j.yhbeh.2014.11.007.

20. Oxytocin and vasopressin levels are decreased in the plasma of male schizophrenia patients. Jobst A, Dehning S, Ruf S, Notz T, Buchheim A, Henning-Fast K, Meißner D, Meyer S, Bondy B, Müller N1, Zill P. Acta Neuropsychiatr. 2014 Dec;26(6):347-55.

21. Endogenous oxytocin levels are associated with the perception of emotion in dynamic body expressions in schizophrenia. Strauss GP, Keller WR, Koenig JI, Sullivan SK, Gold JM, Buchanan RW. Schizophr Res. 2015 Jan 22. pii: S0920-9964(15)00026-2.

22. Oxytocin and social cognition in affective and psychotic disorders. Mercedes Perez-Rodriguez M, Mahon K, Russo M, Ungar AK, Burdick KE. Eur Neuropsychopharmacol. 2014 Aug 1. pii: S0924-977X(14)00212-0.

23. Autisme et troubles apparentés : une nouvelle étude renforce la piste du chlore cérébral. Par Stéphane KORSIA-MEFFRE – Date de publication : 12 Février 2014

24. Epigenetic evidences for involvement of the oxytocin receptor gene in obsessive-compulsive disorders. Carolina Cappi and All. BMC Neurosci. 2016; 17. 79

 

Les commentaires sont fermés.